Que choisir entre une crêpière et une poêle à crêpes ?

Depuis des générations, la crêpe régale petits et grands pour le goûter, pas seulement pour la fête de la Chandeleur, mais tout au long de l’année. Sa facilité et sa rapidité de préparation sont sûrement la raison de ce succès inébranlable. Pour la réussir, il faut non seulement les bons ingrédients, mais aussi le bon matériel. Votre cœur balance entre une crêpière électrique et la traditionnelle poêle à crêpes ? Pour faire le bon choix, il importe de connaître avant tout leurs différences qui peuvent être des atouts ou des inconvénients. 

différences crêpière et poêle

Le design et la prise en main

La poêle à crêpes se reconnait facilement à son fond plat qui permet à la pâte de glisser en toute liberté, mais par l’absence de rebord. Toutefois, certains modèles sont dotés d’un léger rebord qui stoppe la pâte. Contrairement à la crêpière électrique, elle est dotée d’une manche qui facilite davantage la prise en main. D’un autre côté, la crêpière électrique est constituée d’une partie inférieure, la source de la chaleur, et d’une plaque de cuisson sur le dessus pour accueillir la pâte.

L’utilisation

La poêle à crêpes

En tant qu’ustensile domestique, elleconvient plus à une utilisation familiale à la maison. En effet, il sera difficile de faire plusieurs crêpes avec ce type d’ustensile. On l’utilisera donc pour les dégustations en petit comité. Contrairement à la crêpière électrique, la poêle n’est pas dotée d’une source de chaleur intégrée. On l’utilise alors sur différents types de feux : électrique, gaz ou induction. Si certaines sont adaptées à tous les feux, d’autres sont spéciales gaz ou à induction. En outre, la poêle à crêpes est faite avec divers matériaux : en fonte d’aluminium ou en acier, avec revêtement en pierre ou en céramique, poignée en bakélite, etc. Quoi qu’il en soit, ce type d’ustensile est généralement doté d’un revêtement anti-adhésif qui évite à la pâte de coller.

Lorsqu’on utilise un tel ustensile, on doit bien évidemment rester à la cuisine et être vigilant pour ne pas se brûler. Ce n’est donc pas toujours amusant quand on a envie d’un peu de compagnie.

La crêpière

C’est un appareil autonome qui dispose d’une partie chauffante. Il suffit de le brancher sur une prise électrique, de le laisser préchauffer quelques minutes, et on peut commencer à cuire les crêpes. Contrairement à la poêle classique, la machine à crêpes permet de faire plusieurs crêpes en un temps record. Il existe des modèles semi-professionnels que l’on utilise habituellement en famille, et des modèles professionnels capables de supporter le rythme d’un salon de thé et autre établissement de restauration.

La crêpière est aussi l’alliée des moments conviviaux. Comme il suffit de la brancher sur une prise électrique, on peut très bien la déplacer et l’installer où on le souhaite : sur la table à manger, sur l’îlot de cuisine, dans le salon, etc. Tout le monde peut se réunir autour pour préparer les crêpes.

Sachez qu’il existe différents types de crêpières électriques sur le marché:

  • Les « crêpes party » qui permettent de préparer des mini-crêpes à table grâce aux empreintes dédiées (4 à 6 généralement). Mais attention, la petite taille des crêpes les rend plus difficiles à garnir.
  • La grande crêpière, quant à elle, convient plus aux nostalgiques de la crêpe traditionnelle. Krampouz propose plusieurs modèles pour cette catégorie : Diabollo, Billig ou Domino.

Le prix

Le prix demeure le grand fossé entre la poêle à crêpes et la crêpière. À 20 euros, on peut déjà s’offrir les meilleures marques pour une simple poêle à crêpes. Certes, on peut trouver des crêpières à une vingtaine d’euros sur le marché, mais il ne faut pas s’attendre à de la qualité. Les appareils les plus performants valent plus cher, mais quand on est un grand passionné de crêpes, l’investissement s’avère intéressant.

Le choix entre la poêle à crêpes et la crêpière est donc une question de budget et d’utilisation.